​Nombreuses sont les causes de la perte de cheveux. Il peut s’agir du stress, d’un facteur génétique ou d’un traitement de radiothérapie, par exemple. Au-delà du côté purement esthétique, la diminution de la densité capillaire peut être mal vécue psychologiquement par celui ou celle qui la subit. Heureusement, il existe des moyens de pallier la calvitie ou l’alopécie. L’un d’eux est véritablement révolutionnaire : la dermopigmentation. Découvrez de quoi il s’agit et comment cette méthode peut masquer la perte de densité des cheveux.

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Il convient tout d’abord de faire la distinction entre la perte naturelle des cheveux, notamment à chaque changement de saison, et un début de calvitie ou d’alopécie. On estime que perdre entre 50 et 100 follicules capillaires par jour est tout à fait normal. C’est lorsque l’oreiller est parsemé de cheveux au réveil ou que la brosse en contient plusieurs poignées qu’il est temps de consulter un médecin.

Les causes d’une perte abondante de cheveux sont variées. On peut citer les variations hormonales, surtout chez les femmes et particulièrement après une grossesse. Le stress est également l’un des principaux facteurs déclenchants, surtout après un choc émotionnel.

Quelquefois, la perte de cheveux se fait plus brutale. Elle peut avoir lieu après une électrocution, une chimiothérapie ou une brûlure intense. Enfin, il existe une maladie psychologique appelée trichotillomanie qui consiste à s’arracher les cheveux. Dans ce cas, la dermopigmentation capillaire devra être combinée à une thérapie comportementale.

dermopigmentation2

Peut-on prévenir la perte de densité des cheveux ?

Une grande majorité des calvities et des alopécies sont dues au facteur génétique. C’est pourquoi, malgré les techniques et les soins mis en place pour prévenir la chute des cheveux, il est presque impossible de stopper la perte de densité capillaire.

Cependant, quelques gestes simples peuvent considérablement ralentir le processus. Vous pouvez par exemple régler la chaleur du sèche-cheveux au plus bas et limiter l’utilisation des fers à boucler et à lisser. Il convient également de faire très attention aux choix de vos produits capillaires, en optant notamment pour un shampoing doux et en évitant les laques et autres gels coiffants.

Enfin, il est primordial de faire attention à votre alimentation. Celle-ci doit être riche en micronutriments et en vitamines, surtout la vitamine B. Si vous constatez une perte importante de cheveux, le premier réflexe doit d’ailleurs être de vous rendre chez votre médecin traitant afin de vous assurer que vous ne souffrez pas de carences. Si c’est le cas, un traitement adapté est prescrit pour le plus grand bien de l’organisme et des cheveux !

Vitamine B Complex | 8 vitamines par comprimé | Vitamines B1/B2/B3/B5/B6/B12/D-biotine/acide folique | cure de 6 mois/180 comprimés | Compléments alimentaires de Nu U Nutrition
  • ✔ HAUTE TENEUR EN VITAMINES - Comprend TOUTES les huit vitamines B dont la biotine et l'acide...
  • ✔ 8 VITAMINES B DANS UN COMPRIMÉ - Thiamine (Vitamine B1), Riboflavine (Vitamine B2),...
  • ✔ SÉRÉNITÉ GARANTIE GRÂCE À NOS PRODUITS FABRIQUÉS AU ROYAUME-UNI - Beaucoup de...
  • ✔ BOÎTE DE 6 MOIS - La boîte de 180 compléments alimentaires au complexe de vitamines est...
dermopigmentation3

Qu’est-ce que la dermopigmentation ?

Également connue sous le nom de tricopigmentation, la technique de la dermopigmentation a été mise au point en Italie par Ennio Orsini et Toni Belfatto. Cette méthode aux effets saisissants ressemble à celle du tatouage.

À l’aide de fines aiguilles, le praticien insère des micropigments biorésorbables sous la peau du crâne du patient. Ainsi, on obtient un effet rasé sur un crâne souffrant de calvitie et un effet de densité capillaire lorsqu’il s’agit d’alopécie localisée. Si le patient possède une cicatrice résultant d’une greffe FUT ou FUE, la dermopigmentation est également la solution idéale pour créer un camouflage.

Le rendu est totalement naturel et réaliste. En effet, la couleur brun-gris du tatouage, combinée à la position régulière des pigments, donne l’impression d’un cuir chevelu rasé de près. De plus, cette technique non agressive peut être utilisée sur d’autres parties du corps, comme les sourcils ou la barbe.

De nombreux hommes et femmes ont fait confiance à cette méthode efficace. Grâce à elle, ils ont non seulement regarni leur cuir chevelu, mais ils ont également retrouvé confiance en eux et en leur physique.

dermopigmentation4

La dermopigmentation comme remède à la perte de densité des cheveux

Avant de consulter un tricopigmentiste, assurez-vous qu’il est bien reconnu par le domaine médical et qu’il pratique l’opération sous contrôle clinique. De plus, le cabinet ou le centre de micropigmentation doit être reconnu par l’ARS (Agence Régionale de Santé) comme par exemple, le Centre Lyonnais de Tricopigmentation, qui exerce dans une clinique. C’est le meilleur moyen de s’assurer que le praticien respecte bien les mesures de sécurité et d’hygiène.

Avant de réaliser la dermopigmentation, le praticien s’assure toujours que ses outils sont correctement stérilisés et que tout est en place. Il accueille son patient et définit avec lui, devant un miroir, la zone d’implantation des micropigments biorésorbables. Ensuite, il sélectionne la bonne couleur et se tient prêt à démarrer la tricopigmentation.

Pendant la séance, des pauses peuvent être accordées à la demande du patient. Une fois l’opération terminée, des photos sont prises afin d’avoir un point de repère pour la prochaine session. Celles-ci doivent être espacées de deux à quatre semaines. En général, trois ou quatre séances suffisent à obtenir les résultats de densité voulue.

Pin It on Pinterest